Le travail invisible des femmes

L’ Afeas réclame la comptabilisation et la reconnaissance du travail invisible des femmes.
Prendre soin des enfants ou des personnes malades et non autonomes a une importante valeur sociale et économique. Des mesures fiscales, sociales et économiques devraient reconnaître ce travail.

Le système de santé québécois

Actuellement, les femmes assument de plus en plus des tâches dont l’État avait auparavant la responsabilité : soins aux malades et personnes non autonomes. L’Afeas défend les droits des aidantes « dites naturelles » en réclamant des mesures de reconnaissance pour ce travail.

La violence et l’intimidation

Une campagne de sensibilisation contre la violence, l’Opération Tendre la main Afeas-Lilly se déroule annuellement sur le territoire québécois depuis 1997. Au début de décembre, des groupes Afeas montent des centaines d’arbres de paix décorés de rubans blancs, symboles de la non-violence.

L’entrepreneurship au féminin

L’Afeas, en collaboration avec le réseau des S.A.D.C. (Société d’aide au développement des collectivités) offre à ses membres des services d’information, de formation et de financement pour le démarrage d’entreprises et revendique une meilleure accessibilité au crédit pour les femmes entrepreneures.

Différentes mesures réclamées

• création d’un régime québécois d’assurance parentale
• bonification des allocations familiales
• reconnaissance de la pratique des sages-femmes
• reconnaissance du travail invisible

Consultations sur projets de loi

• la Politique de l’égalité entre les hommes et les femmes au Québec
• la Politique de conciliation travail-famille du Québec
• la réforme de la Loi sur le régime de rentes du Québec
• la réforme de la Loi électorale du Québec

AWSOM Powered